Innover Maintenant

POINT DE VUE SUR LA CRÉATION DE VALEUR

 

Qu’y-a-t-il de commun entre un grand port de marchandises et une mégapole ? En première lecture, ces deux types d’organisation semblent trop différents pour partager des préoccupations communes. Pourtant, toutes deux doivent faire face à une même problématique : une gestion de flux dont les caractéristiques sont extrêmement proches.

 

D’un côté, les grands ports à containers doivent prendre en charge les déchargements, le stockage et les chargements de millions de ces caissons métalliques conçus pour le transport de marchandises. Le tout associé à un ensemble de règles et d’opérations très différentes d’un module à l’autre et à de nombreuses exceptions qui apparaissent au fur et à mesure que l’activité se déroule. La capacité à replanifier les opérations en temps réel pour optimiser les flux dans l’espace confiné du port fait donc figure de facteur d’amélioration majeur pour l’organisation.

Dans les villes, la gestion des places de stationnement partage les mêmes caractéristiques : des volumétries élevées, la nécessité de gérer les opérations pour chaque entité en temps réel et un poids considérable dans l’efficacité globale de l’organisation. new balance femme pas cher On estime ainsi que la recherche de places de stationnement représente entre 10 et 15 % du trafic dans les grandes villes. A lui seul, ce facteur joue donc un rôle clef dans la congestion des centres villes.

 

A Paris, trois chantiers complémentaires

 

Il n’est donc pas si surprenant de voir de grandes villes s’intéresser à une application développée pour un grand port européen, application visant à optimiser la gestion des containers géolocalisés sur les quais et les espaces de stockage. Canada Goose FR Basée sur la technologie Hana (qui accélère l’accès aux données via leur stockage en mémoire) et fruit d’un co-développement entre ce port marchand européen et SAP, cette application peut en effet servir de socle à une gestion plus intelligente du stationnement et des flux de véhicules dans la ville.

 

A Paris par exemple, trois chantiers complémentaires sont sur la table : la régulation des flux de véhicules entrants (via la programmation en temps réel des feux tricolores en fonction de l’état du trafic en aval), l’orientation des usagers vers les places de stationnement libres (via l’installation de capteurs communicants sur les places de parking et des applications mobiles renseignant les utilisateurs) et, enfin, une refonte totale du mode de gestion des places de livraison. doudoune moncler soldes Si les deux premiers projets s’inscrivent dans une réflexion à moyen terme, le troisième devrait être mis en place beaucoup plus rapidement.

 

Plus d’amende, un service facturé… mais au prix fort

 

Au cœur de ce troisième volet figure la volonté de la ville de lutter contre les stationnements en double file – dont l’impact sur la fluidité du trafic global est lui aussi considérable – tout en améliorant le service au commerçant. Canada Goose Homme Ces derniers pourraient ainsi réserver leur place via une application mobile s’appuyant sur une gestion en temps réel des événements sur les places de livraison. nike air max 2015 Car, comme c’est le cas aujourd’hui, ces dernières recevront aussi des véhicules privés, complexifiant la fourniture du service aux commerçants. Mais, contrairement à aujourd’hui où ces comportements sont sanctionnés d’une amende quand l’infraction est constatée, la mairie prévoit de facturer le service aux particuliers, via l’installation de caméras relevant les numéros de plaque. Et d’instaurer des tarifs tellement dissuasifs que ces emplacements devraient être rapidement laissés libres pour les commerces environnants.


Née sur les quais d’un grand port pour débarquer dans les rues d’une des capitales européennes, la gestion des flux en temps réel trouve également des débouchés dans l’industrie. nike air max bw Notamment quand il s’agit d’accélérer la cadence des replanifications dans une chaîne de production.